Le faible encombrement de la nacelle araignée est un atout pour accéder aux jardins

Le grand retour des nacelles araignées

Un temps délaissées par les professionnels, les nacelles araignées reviennent en force sur le marché, auprès des professionnels paysagistes, arboriculteurs et élagueurs. Ces machines sont aujourd’hui beaucoup plus Fiables et faciles d’utilisation. Elles permettent aux élagueurs de s’économiser et de se sécuriser. Les explications avec Christophe Lartigaut dirigeant de l’entreprise L’Agenais, spécialisé dans les travaux d’élagage et de Platform Basket France, distributeur national de nacelles araignées.

Christophe Lartigaut, dirigeant,
L’Agenais et Platform Basket France

« Si vous avez démarré le métier de grimpeur élagueur très jeune, c’est difficile, voire impossible, d’exercer votre métier jusqu’à 60 ans »

Pourquoi les nacelles araignées reviennent-elles en force sur le marché ?

La nacelle araignée existe depuis une trentaine d’années. Jusqu’à présent, les clients finaux la jugeaient difficile et l’utilisaient peu. Après quelques années de recherches entre polyvalences, sécurité et ergonomie intuitive. Elle est aujourd’hui considérablement plus simple à utiliser et plus fiable. Actuellement il est aussi plus facile et accessible d’en trouver chez les loueurs, ce qui explique également leur retour.

En quoi la nacelle araignée est-elle aujourd’hui une alternative crédible aux camions nacelles ?

Jusqu’à présent, les clients avaient tendance à privilégier un achat de camion nacelle capable de prendre la route. Aujourd’hui, pour un usage identique, il est possible de mettre une nacelle araignée sur une remorque. Elles sont très pratiques pour travailler en hauteur, de 13 mètres jusqu’à 43 mètres.

Quel est leur intérêt pratique ?

Leur faible encombrement permet de travailler dans beaucoup de situations et d’endroits. Pour l’élagage et l’abattage d’arbres, par exemple, la nacelle peut rentrer facilement dans des petits jardins de particuliers ou par un portillon. Un élagueur a besoin de robustesse et de simplicité pour l’accès facile au site des travaux. Ces machines repliées mesurent 80 centimètres. Avec un camion, vous êtes plus limités et condamnés à rester sur le goudron.

Comment se porte ce marché sur ce type de nacelles ? 

Il est très bien orienté. La plupart des machines des différents fabricants ont grimpé en fiabilité et en efficacité et cela commence à se savoir.  La plupart des loueurs de matériels sont en train de s’équiper. Mais c’est un marché de niche. Et il reste beaucoup à faire.

Que voulez-vous dire aux personnes qui n’utilisent pas encore la nacelle araignée ?

Ma société d’élagage à 20 ans cette année et par expérience je peux en déduire que si vous avez démarré le métier de grimpeur élagueur très jeune, c’est difficile, voire impossible, d’exercer votre métier jusqu’à 60 ans, de grimper dans les arbres tous les jours, du matin jusqu’au soir sans utiliser de nacelles. Dès que vous commencez à vieillir, il faut apprendre à utiliser cette machine, à se sécuriser et à s’économiser. Le chef d’entreprise a un rôle à jouer aussi. En mettant à disposition de ses équipes une nacelle araignée, il apporte confort et sécurité. Il faudrait, en principe, une nacelle sur tous les chantiers possibles d’accès, pour permettre de récupérer facilement quelqu’un qui se ferait mal dans un arbre.

’Agenais et Platform Basket France