Bilan carbone planter des arbres pour réduire son empreinte

Décarboner par la plantation d’arbres

Capteurs de CO2, les arbres sont une des réponses à la réduction de nos bilans carbones. S’il apparaît évident qu’il faut planter en zone urbaines et périurbaines pour capter le CO2 et bénéficier de l’effet climatique des arbres lors de fortes chaleurs, d’autres actions peuvent être mises en œuvre. Spécialiste de la valorisation énergétique et intelligente, comptable de CO2, Nevezus apporte ses préconisations aux industriels et aux collectivités.

Interview  de Joël Tanguy, président fondateur, Nevezus

« Comptabiliser son bilan carbone permet de pointer des actions à mettre en œuvre »

Comment le Bilan Carbone influe aujourd’hui sur les stratégies des entreprises ?

Quelles sont les préconisations possibles ?

Chaque démarche de valorisation ou d’optimisation énergétique intègre aujourd’hui un bilan carbone. On peut croire qu’on a mis en place de bonnes actions, mais si le résultat n’est pas concluant, il faut changer d’approche. L’orientation économique ne suffit pas toujours. Il faut regarder l’aspect environnemental différemment. Dès 2008, je m’intéressais déjà au bilan carbone. C’est pour moi la vraie monnaie de demain. Désormais, les entreprises doivent expliquer et sensibiliser leurs personnels afin de mettre en place une véritable stratégie globale. Il faut expliquer que le dérèglement climatique engendre un dysfonctionnement planétaire. Les augmentations de température provoquent des mouvements de populations, une migration climatique. Il n’est pas encore trop tard pour agir. La jeune génération est sensible aux démarches environnementales des entreprises, et c’est aujourd’hui un argument lors du recrutement qui donne une image positive de l’employeur.

Au-delà du bilan carbone, il convient de proposer des pistes d’amélioration. Les industriels peuvent par exemple s’effacer du réseau d’électricité quand la demande est trop forte. Certaines activités peuvent se mettre en veille pour permettre à Enedis de tenir. Le coût carbone des déplacements, domicile – travail et sur les chantiers ou rendez-vous commerciaux, est un nouvel enjeu. Pour autant, il ne suffit pas de suggérer le covoiturage ou les transports en commun, il faut pouvoir répondre aux problématiques qui surviendraient. Nous avons réussi à convaincre une entreprise de prendre en charge le taxi pour les personnes qui utilisent le covoiturage dès lors qu’un problème à l’école exige qu’elles partent rapidement. Prendre en charge le bus ou les vélos électriques participent aussi de la réduction du bilan carbone. Ce sont des habitudes à changer sur le long terme. Le coût élevé du carburant doit nous mettre sur la voie désormais.

Comment l’arbre peut-il contribuer à la décarbonation des activités ?

Evidemment, il faudrait planter en zones urbaines et périurbaines, notamment pour l’effet climatique des arbres sur ces territoires lors des fortes chaleurs estivales. Une tonne de bois équivaut à une tonne de CO2 capté. Mais le bois est vivant. Il faut l’entretenir. Les déchets d’élagage peuvent être valorisés en énergie. Cependant, il faut également mesurer la qualité carbone des transports : alimenter une chaufferie biomasse avec des camions au diesel n’a plus de sens. Par ailleurs, lorsque l’arbre meurt, il ne faut pas l’abandonner mais le valoriser en énergie ce qui peut l’être ou mieux capturer à long terme le CO2 en transformant le bois en habitat, en bardage ou en meuble. INOE ORGEVAL (78) réalise actuellement son Bilan Carbone, avec NEVEZUS, pour réaliser un plan d’investissement bas carbone d’un Pôle d’Excellence bois Ile de France.

Le Bilan Carbone vise 5 objectifs :

  1. La diminution de la consommation d’énergie des entreprises.
  2. La réduction de la dépendance aux énergies fossiles (et donc de la vulnérabilité).
  3. La montée en compétences de l’entreprise sur la maitrise de son empreinte carbone
  4. La sensibilisation de vos salariés pour en faire des acteurs à part entière du virage durable entamé par votre entreprise
  5. L’amélioration de l’image de votre entreprise auprès de vos clients, fournisseurs, partenaires, voire du grand public