Arbres hors sol

Centres-villes végétalisés.

Le choix de bacs à plantes techniques et esthétiques

Interview auprès de Pascale Falley, commerciale, responsable du développement de la gamme de mobilier urbain groupe Mahot

 Permettre aux centres-villes de se végétaliser tout en respectant la nature des plantes, leurs évolutions et leurs nécessaires entretien. Offrir aux collectivités des possibilités de végétations amovibles, flexibles et pérennes. C’est ce que propose le groupe Georges Mahot, charpentier bois et métal devenu spécialiste du mobilier urbain depuis 2004. Entretien avec Pascale Falley, commerciale, responsable du développement de la gamme de mobilier urbain.

Quelles sont les exigences des arbres hors sol au cœur des villes ? 

Une ville est toujours en mouvement. Les architectes urbanistes ont souvent conçu des espaces très minéraux en ville, capables de transformer des places en lieux d’événements ou de marchés. Aujourd’hui, ils réintègrent le végétal en milieu urbain, mais bien souvent par le biais de plantes et arbres hors sol, et donc amovibles. Nous avons ainsi accompagné les jardins de la Terrasse du Foix au Château de Blois, le théâtre de verdure de l’Abbaye de Fontevraud, le cœur de ville de Villandry, le Château de Versailles, les villes de Tours, Valenciennes, Albi, Monaco… qui chacune ont des spécificités particulières. La réponse à apporter dépend vraiment de la typologie de plante ou d’arbre à accueillir. Car il faut se poser la question de l’évolution de la plante : quel volume racinaire, quelle dimension adulte, quelle proportion de l’arbre en dehors et à l’intérieurdu pot. C’est véritablement là, la question principale afin de proposer un bac à plante adapté, solide, robuste et durable.

Les bacs à plantes qui les reçoivent doivent donc être ultra techniques. Quelle réponse apportez-vous ? 

Nous travaillons en collaboration étroite avec les collectivités et les architectes pour développer des bacs à plantes sur-mesure. Aussi bien en matière esthétique, en bois, métal, en résine, qu’en matière technique, avec possibilité de faire évoluer les panneaux, permettre une ouverture sur les côtés pour le démottage, le rempotage et l’entretien. Notre mission est de rendre l’investissement des collectivités le plus durable possible en mettant les compétences de notre activité de charpente bois et métal pour le milieu agricole au service du mobilier urbain. La qualité de galvanisation, les spécificités techniques d’assemblage, la structure même du bac pouvant contrecarrer les forces naturelles de la plante font partie des éléments importants de sa conception. Il ne s’agit pas de mobilier urbain seulement design, mais surtout durable pour la collectivité et qui respecte la vie de la plante. Par exemple, à Tours, nous avons installé des bacs très techniques pouvant supporter de grandes charges et permettre un changement de plantation. Les arbres exotiques et les agrumes n’ont pas les mêmes besoins. Il faut donc proposer des bacs aux façades ouvrantes pour leur entretien. Ce mobilier doit s’intégrer facilement à l’urbanisation.

Vous avez également développé un système pour plante grimpante. Comment cela fonctionne-t-il ?

En effet, le bac à plantes a ses limites en matière d’entretien. Nous avons donc développé un support pour plante grimpante, ce qu’on appelle Arbre Urbain, à destination des plantes rustiques et persistantes moins énergivores en eau et qui gardent leurs feuilles. Cela permet une végétalisation verticale. La planteest installée directement dans le sol, à maximum 60 cm de profondeur, sans toucher les réseaux. Elle est soutenue par un mât en acier galvanisé autour duquel sont installées des spirales permettant à la plante d’y grimper. Ces plantes mellifères favorisent la biodiversité en ville. On peut y installer du lierre, du jasmin, du chèvrefeuille, et même des lotus ou des rosiers sans épines en été. C’est aujourd’hui une alternative que nous proposons à nos clients lorsqu’ils ne peuvent pas planter d’arbre mais veulent réintégrer les végétaux en ville.

« Nous avons conçu nos bacs sur-mesure avec le Groupe Georges Mahot »

Bertrand Sauvage, Responsable Production Espace Verts à la Ville de Tours

« Depuis huit ans, la Ville de Tours travaille avec le groupe Georges Mahot pour l’achat et l’installation de bacs urbains. Nous avons renouvelé notre parc d’environ 180 bacs, bacs urbains fixes et bacs d’orangeraie temporaires, que nous sortons pour les événements, à la belle saison ou plaçons dans le Jardin botanique. Nous sortons ainsi aux beaux jours notre collection d’une cinquantaine de Bougainvilliers centenaires, dans des bacs dédiés. Nous avons opté pour des bacs en composite, bien plus résistants et qui demandent moins de maintenance et d’entretien que le bois. Avec le Groupe Georges Mahot, nous avons également conçu de nouveaux bacs urbains. Durant sept mois, en relation avec l’architecte paysagiste de la Ville de Tours et les dessinateurs, nous avons développé un bac spécifique, avec ouverture frontale, possibilité de changer le bac intérieur, système de sécurité anti-pincement pour les agents, pieds réglables, ceinture de fixation et pas de vis cachée. Nous avons bénéficié de l’expertise et de la proximité d’une entreprise familiale ».

 

 

Ce contenu n’est accessible qu’aux membres du site. Si vous êtes inscrit, veuillez vous connecter. Les nouveaux utilisateurs peuvent s'inscrire ci-dessous.

Connexion pour les utilisateurs enregistrés
   
Nouvel utilisateur ?
*Champ requis